[Couture femme] Je couds ma garde-robe capsule 2017: Une marinière Burda en mars

19 minutes en retard pour mon projet de Mars, arf.

Bon, alors le mois de mars pour moi est passé, ben… En fait je ne sais pas où il est passé, j’étais malade tout le temps, c’est bien simple, j’ai l’impression d’avoir cumulé en un mois toutes les petites crèves de plusieurs hivers. Efficace.

Et j’ai sorti la tête du pâté, ahem, le 28.

Le 28, je me suis rendue compte que ce que j’avais prévu de coudre pour mars, ça n’allait pas du tout, mais alors, pas du tout être possible! Parce que le petit coupon de jersey rose imprimé de cerfs et de biches était, en fait, un coupon de 50 cm et que je n’allais jamais pouvoir y rentrer le sweat Ondée à manches longues.

Et que je n’aime pas tellement la version manches courtes de ce patron.

Et aussi que finalement, celui que j’avais cousu en bleu orage me suffit: c’est un bon basique mais maintenant que je l’ai porté quelques mois je me rends compte que ce n’est pas la forme qui me met le plus en valeur (#teambrindillebonjour!), donc même si j’aime beaucoup mettre celui que j’ai déjà je crois que ce n’est pas la peine que j’en ajoute une deuxième version à ma garde-robe.

Donc voilà, à la recherche d’un bon basique j’ai farfouillé dans mes Burdas, et j’ai trouvé un joli top cache-coeur, je le voyais déjà dans le molleton écru que j’avais dans mon tiroir, je voyais avec quoi l’associer, bref, c’était parfait, sauf qu’au moment de décalquer le patron, je ne l’ai trouvé nulle part. J’ai cherché sur toutes les planches, en me disant qu’ils avaient peut-être indiqué la mauvaise dans le livret d’explications, mais non. J’ai vérifié dans toutes les couleurs présentes sur la planche, rien à faire, je ne l’ai jamais trouvé (et ça m’a pris une bonne heure de tout éplucher)

J’étais déçuuuue!

Mais tant pis, j’ai re-feuilleté, et j’ai trouvé un bon basique que je voulais décliner en marinière…

Dans le Burda de février 2016 (ça va être ma référence capsule 2017), je demande le top 103. Coupé sans les marges de couture, et je valide le patron, ça va certainement devenir un bon basique. J’avais dit que je n’achèterai pas de tissu cette année, mais si je tombe sur un joli hjersey flammé bien fluide, peut-être que je craquerai quand même pour le refaire, celui-là, parce que je me sens vraiment à l’aise dedans et que je manque cruellement de hauts de mi-saison…

Et pour le tissu, c’est bien simple, ça fait 9 ans que je le trimballe avec moi, il a fait trois déménagements, il était temps qu’il serve à quelque chose.

Je l’avais acheté à l’époque où je ne cousais pas encore vraiment, j’habitais en Angleterre et j’avais prévue d’aller camper quelques jours dans le Peak District. En Février. ou en Mars, je ne sais plus. Et je m’étais dit « Mmmmh, ce serais mieux d’avoir un sac à viande pour mon sac de couchage, alors d’accord, la soie c’est ce qui se fait de mieux pour le camping, mais le jersey, c’est quand même vachement plus abordable. Donc j’ai acheté ça, j’ai vaguement découpé une forme de sac de couchage dedans, je me suis dit « Ah, mais maintenant je ne sais pas comment le coudre », et je n’y ai plus jamais touché.

Je suis partie sans, et on est allé là, au Ladybower Reservoir.

Image via Pinterest

C’était vraiment beau.

Et j’ai eu vraiment froid.

Et là j’y ai repensé, je l’ai exhumé d’un tiroir. Une marinière, c’est un bon basique, parfait pour une collection capsule… Ca ira avec plusieurs pièces que j’ai prévu de coudre cette année… Sauf que comme j’avais déjà découpé une forme bizarroïde (en forme de sac de couchage, quoi), je n’avais pas la place pour caser toutes les pièces du modèle, qui est normalement plus long à l’arrière.

Je n’avais même pas la place d’y caser un arrière, d’ailleurs.

Rebelote, je fouille mes tiroirs, et j’y trouve un t-shirt noir du Grand Brun, qu’il ne porte plus et qui était parti au recyclage (dans mes tiroirs, donc). Allez zou, il est noir, ça fera l’affaire avec mon jersey marine, l’idée étant de trouver un de ces jours une teinture bleue marine qui permette d’égaliser le tout: d’avoir des rayures moins contrastées parce que je préfère, et un dos plus raccord avec le reste de mon tisch.

Affaire à suivre, donc.

 Derya Yıldırım & Grup Şimşek – Nem Kaldı

Et je vous laisse avec un morceau que j’écoute en boucle ces derniers jours et dont je ne me lasse pas, j’espère que ça vous plaira! Bon début de printemps à toutes! (hiiii les petites fleurs, toutes ces jonquilles, les magnolias qui commencent, et il y a même déjà des bourgeons de lilas! Hiiiiiii encore!)

 

3 Commentaires
  • Manowen
    Posté à 20:20h, 01 avril Répondre

    Super basique ! Superbes photos et ça m’a l’air bien sympa ce réservoir anglais ! J’allais justement t’envoyer un message 😉 Des bisous

  • Anne
    Posté à 13:24h, 06 avril Répondre

    cette marinière est très chouette avec son dos uni. Et cette photo du Ladybower Reservoir fait rêver !

  • Julian
    Posté à 13:25h, 06 avril Répondre

    Quelles belles photos !

Poster un commentaire